Creation 2021

The lulu projekt

  • Mise en scène Cécile Arthus
  • de magali mougel

The Lulu projekt est édité aux Éditions Espaces 34

  • Théâtre et « Mythologie ordinaire » sur les musiques de Nina Hagen, Sex Pistols, Mo-Do, Marylin Manson, Neil Young, Nirvana
  • Création Automne 2021
  • Durée estimée 1h30
  • Tout public à partir de 13 ans

Pièce sélectionnée pour

  • Le Prix Collidram 2018, prix de littérature dramatique des collégiens /
    Le XVe prix de la pièce de théâtre contemporain pour le jeune public 2018 /
    Scenic Youth 2018, prix des lycéens pour les nouvelles écritures de théâtre /
    Prix Godot 2017 des lycéens
    Comité de lecture du Théâtre de la Tête noire à Saran, 2018

scénographie

Estelle Gautier | Claire Gringore

dramaturgie

Guillaume Clayssen

Corps et mouvements

Stéphanie Chêne

Lumières

Maëlle Payonne

Sons

Valérie Bajcsa

Costumes

Séverine Thiébault

construction décor

  • Eclectik Sceno (Christophe Boisson et Hélène Schmitt)

rÉGIE générale et son

Perceval Sanchez

Régie lumières

Christophe Mahon

photographies

  • Christophe Raynaud de Lage

Avec

  • Anthony Jeanne
  • Blanche Adilon Lonardoni
  • Blanche Giraud Beauregardt
  • Philippe Lardaud
  • Laurent Robert

Production

  • Oblique Compagnie

Coproductions

La Méridienne, scène conventionnée de Lunéville (54), le Théâtre de la Tête noire, scène conventionnée de Saran (45), le Théâtre de la Madeleine, scène conventionnée de Troyes (10), Bords2Scènes, EPCC de Vitry-le-François (51), Espace Bernard Marie Koltès, scène conventionnée de Metz (57), TAPS de Strasbourg (67)

Soutiens en résidence

La Méridienne, scène conventionnée de Lunéville (54), le Théâtre de la Tête noire, scène conventionnée de Saran (45), Bords2Scènes, EPCC de Vitry-le-François (51), Espace Bernard Marie Koltès, scène conventionnée de Metz (57), TAPS de Strasbourg (67), le NEST, CDN de Thionville Grand Est (57)

Soutiens financiers

DRAC Grand Est, Région Grand Est, SPEDIDAM

Lulu n’est pas un ado comme les autres, sans doute parce qu’il vit de l’autre côté d’un mur, dans une tour au milieu des champs, avec une mère qui a du mal à l’accepter tel qu’il est et qui idolâtre sa sœur. 

Le rêve de Lulu ? Devenir une star du rock ou du punk, ou partir à la conquête de l’espace et des étoiles. Mais Lulu doit passer des tests scolaires qui décideront de son avenir. Et l’avenir qui lui est proposé ne l’enthousiasme guère ! 

Alors, avec Moritz, son copain malvoyant, Lulu s’échappe dans des rêves traversés d’extraterrestres bienveillants, où il serait possible de tout reprendre à zéro. Les deux amis réinventent un monde à la mesure de leur imaginaire et de la cécité qui gagne Moritz quand survient, comme tombée du ciel, une jeune fille improbable. 

Magali Mougel trace le portrait d’un adolescent qui, à sa manière, et quitte à être mis au ban de la normalité sociale, détourne l’ordonnance libertaire.



PROLOGUE
“Dans la vie, il y a ceux qui nagent dans le sens du courant et les autres,Ceux qui pensent qu’il n’y a pas qu’une posture : celle du poisson mort pour avancer le long des berges. Ce ne sont pas nécessairement des saumons, mais des êtres qui un jour émettent seulement l’hypothèse qu’il pourrait se produire dans leur monde d’autres choses que ce que la vie avait décidé peur eux initialement. Sorte de taupes, ils se sont mis à remuer la terre pour seulement trouver un morceau de place qui ne serait pas commandé par des hommes en cravate et gars équipés de matraques.” (…) 

ÉPISODE 13 : Si Kurt Cobain avait vraiment existé Lulu, Chœur, La Fille
“- Il vaut mieux brûler franchement que s’éteindre à petit feu, non ?- Alors je vais t’embrasser et ce sera comme foutre le feu à tout. Lulu aveugle, ça te dirait d’aller voir les étoiles de plus près ?- Faut voir – T’y verras rien, mais tu t’inventeras ton aurore boréale, avec la voie lactée qui dans le vent – Attends, d’abord je laisse un mot. Si jamais on me cherche là-haut, qu’on sache où je suis.Moritz mon pote viens ! Là où on va, fini le colza, les planètes dansent dans le vent et ça vaut son pesant !”